Blog

Galets-Yonis

Voici des nouvelles de l’avancement de mon projet de film « les eaux profondes »

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore :

« Plongeon dans les continents mystérieux du plaisir féminin, LES EAUX PROFONDES s’interroge autour de ces « fontaines », qui jaillissent parfois au moment du plaisir sexuel des femmes. Le phénomène reste très méconnu, y compris des femmes elles-mêmes…

Coupées de nos corps et de nos désirs par des siècles d’oppression patriarcale, le continent du plaisir féminin reste encore souvent terra incognita.

LES EAUX PROFONDES ouvre un de ces espaces rares et précieux, où la parole se libère et se partage……

Nous y voyageons, dans un imaginaire « en rhizomes », s’autorisant l’exploration, le jeu, et se nourrissant d’une aspiration profonde à réhabiliter une sexualité féminine riche, joyeuse, et qui retrouve le chemin de ses profondeurs. »

https://lightcone.org/fr/news-459-les-eaux-profondes-de-alice-heit

Alice Heit-eaux profondes-201768

Il s’agit d’un film indépendant, un documentaire pour lequel je n’ai pas obtenu d’aide financière, entièrement tourné en super 8, développé à la main (par moi même), avec la participation d’une multitude de femmes volontaires et passionnées elles aussi, à la fois à l’image, mais aussi au son (musique, témoignages). Il intègre des séquences tournées « en temps réel » et des séquences animées « image par image » (pâte a modeler, objets, peinture…). Une résidence post-production au Lightcone à Paris m’a permis d’achever le montage et l’étalonnage du film. Il sera finalisé au format DCP, (format adapté aux projections en salle de cinéma).

Alice Heit-eaux profondes-201763

Je suis en ce moment pleine réflexion au sujet du prochain financement participatif que je m’apprête à lancer sur la toile pour finaliser le film…

L’idée est de réunir les moyens financiers pour rémunérer une/un mixeur son, plusieurs traductrices (anglais, espagnol, allemand) et acheter les pellicules de film super 8 pour filmer le générique en super 8 (les remerciements à toutes les personnes fabuleuses qui m’ont aidée à ce que ce film puisse exister!)

Dernière ligne droite, et somme d’argent assez conséquente à réunir…

J’ai eu une idée en me promenant sur une plage de galets, méditant sur le projet en général, les derniers tournages en cours, et sur les solutions que je pourrais trouver, comment faire pour que cela soit juste, que cela soit bien fait, que ça ait du sens, pour continuer de faire circuler l’énergie autour du projet…

l’image des galets, roulés, polis si longtemps par les courants, les roulis des vagues, jusqu’à devenir ronds et si doux…la pierre et sa dimension intemporelle, qui traverse les époques… l’énergie du féminin sacré… le galet qu’on garde dans sa poche comme un gri-gri… le souvenir d’une plage, de la mer, d’un moment particulièrement fort… tout ça s’est associé dans ma tête.

Alors j’ai eu envie d’expérimenter quelque chose de nouveau pour moi, et ça a donné ça :

IMG_3535IMG_3541

Juste pour voir les réactions, j’ai posté ces pierres sur facebook. J’ai été surprise de voir à quel point elles ont eu du succès! je me suis retrouvée à les vendre toutes en quelques minutes, et j’ai même pris de nouvelles commandes!!!

IMG_3539

Ce cadeau pourrait donc bien plaire à mes futurs participant.e.s au financement participatif, je pense! Je me lance donc dans la confection d’une nouvelle série! 🙂 elles feront partie des cadeaux de remerciements! il y aura aussi : des tirages photos d’extraits du film, des gravures de sirènes réhaussées de feuilles de cuivre, des coraux (gorgones) glanées sur les plages finistériennes…

A suivre pour bientôt ! 🙂

IMG_2913IMG_2975IMG_2981Alice heit sirène03eaux profondes 10

s-l500

Nouvelle gravure brodée « le bois ».

Bonjour à chacune et chacun !

Voici la toute dernière gravure de la série « le bois ».

Elle fait partie d’une série de 5 tirages spéciaux réhaussés de broderies…

Pointe sèche imprimée à l’encre sépia sur papier Fabriano Rosaspina.

alice heit s 201800alice heit s 201801alice heit s 201802

 

 

« Sparkling flower 4 »

Voilà la toute dernière « Sparkling flower » !

Elle a été postée à destination de son heureux acquéreur tout récemment!

« sparkling flower » n°4, tirage tetrapack, rehaussée d’aquarelle, de feuille de cuivre et de broderies….

alice heit sparkling flower 201802IMG_3476alice heit sparkling flower 201801alice heit sparkling flower 201800IMG_3482IMG_3446

Si vous aussi, vous aimeriez acquérir l’une de mes oeuvres, n’hésitez pas à prendre contact avec moi via le formulaire du site. 🙂

Expérimentations nocturnes…

Bonjour à toutes et tous!

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous partager mes toutes dernières expérimentations nocturnes…

Pointe sèche et tetrapack…

Thème mûri longuement mais que ma résidence « Porosités » au Lycée de Suscinio va me donner encore loisir d’explorer!

Si l’exploration de l’inconnu donne toujours un peu des frissons car on ne sait pas ce qui nous attend, de quoi va t’on être capable… ni ce qui va se révéler… c’est aussi le meilleur chemin pour faire des trouvailles réjouissantes qui nous renouvellent !

Montée de sève vers un renouveau…

Je vous souhaite à toutes et tous une très belle journée!

alice heit rooted 201802alice heit roots201807alice heit 201800alice heit 201802alice heit empowerment201810alice heit empowerment201812alice heit roots201805alice heit roots201803alice heit empowerment201818

Porosités, entrée en résidence…

Première mise en bouche ce matin avec les étudiants en BTS du lycée agricole de Suscinio, à Morlaix autour du thème « Porosités »…

« Porosités » est une invitation à s’interroger notre conception occidentale de la nature, de notre environnement, de notre terre. Interroger nos liens, notre place, notre sensibilité, nos imaginaires.

Au Lycée agricole de Suscinio, la nature et le végétal occupent une place importante. L’établissement dispose notamment d’une exploitation biologique expérimentale pratiquant la permaculture et l’agroforesterie. De plus lycéens et étudiants réalisent de nombreux inventaires et chantiers d’aménagement des espaces naturels en lien avec les milieux spécifiques (forêt, landes, tourbières, zones humides…). Le lycée agricole de Suscinio s’intéresse également depuis de nombreuses années aux liens entre l’art et la nature au gré d’une multitude d’ateliers de pratiques artistiques et de résidences d’artistes, en partenariat avec divers acteurs culturels du territoire…

les étudiants seront amenés à s’immerger pendant 2 jours 1/2 dans l’expérimentation autour de cette thématique de « porosités, « en gravure sur Tetrapack… (impression sur presse taille douce avec encres taille douce, sur papier estampe)

Pour ma part, j’entame en parallèle une résidence artistique au sein du lycée, à l’occasion de laquelle je développerai mes propres créations autour de cette thématique;

L’ensemble de nos créations (celles des étudiants ainsi que les miennes) donneront lieu à une exposition au sein des Moyens du Bord à Morlaix en Mai 2018.

de seve et de sang2
« de sève et de sang », tirage unique rehaussé d’aquarelle.  Alice Heit Février 2018
graines:alice heit
photographie couleur rehaussée à l’encre, Alice Heit.
gravure-immersion-végétale-alice-heit
« immersion végétale » tirage unique rehaussé d’aquarelle et de broderies. Alice Heit 2017.
gravure "sparkling flower", Alice Heit 2017.
« Sparkling flower », Alice Heit 2017. gravure à la pointe sèche rehaussée d’aquarelle et de feuille de cuivre doré.
"Ronds de sorcières", pointe sèche sur cuivre, Alice Heit.
le collier magique, pointe sèche sur cuivre, collection personnelle. Alice Heit.
"cette sève qui nous unit", pointe sèche sur cuivre, Alice Heit.
« cette sève qui nous unit » collection personnelle, Alice Heit. pointe sèche sur cuivre.
Alice heit carantec239
Plan de travail/atelier Tetrapack

 

Parmi les ressources théoriques proposées aux élèves : le travail de Philippe Descola autour des Indiens Achuar,

Jusqu’à maintenant, dans les rapports entre humains et non-humains, ce sont toujours les humains qui produisent les normes. L’humain est vu comme séparé de la nature et la maîtrisant, la dominant. Nous aurons accompli un grand pas le jour où nous donnerons des droits non plus seulement aux humains mais à des écosystèmes, c’est-à-dire à des collectifs incluant humains et non-humains, donc à des rapports et plus seulement à des êtres…

Les Indiens Achuar montrent qu’une autre relation à la nature est possible. Pour l’anthropologue Philippe Descola, il est temps de penser un monde qui n’exclue pas l’eau, l’air, les animaux, les plantes…

Chez les Indiens Achuar, les plantes sont traitées comme des consanguins (des enfants), alors que les animaux chassés par les hommes sont des beaux-frères. « Voir les Achuar traiter les plantes et les animaux comme des personnes m’a bouleversé : ce que j’ai d’abord considéré comme une croyance était en réalité une manière d’être au monde, qui se combinait avec des savoir-faire techniques, agronomique, botanique, éthologique très élaborés. »

Les Achuar sont animistes : L’animisme est la propension à détecter chez les non-humains – animés ou non animés, c’est-à-dire les oiseaux comme les arbres – une présence, une « âme » si vous voulez, qui permet dans certaines circonstances de communiquer avec eux.

Pour les Achuar, les plantes, les animaux partagent avec nous une « intériorité ». Il est donc possible de communiquer avec eux dans nos rêves ou par des incantations magiques qu’ils chantent mentalement toute la journée. A ceci s’ajoute que chaque catégorie d’être, dans l’animisme, compose son monde en fonction de ses dispositions corporelles : un poisson n’aura pas le même genre de vie qu’un oiseau, un insecte ou un humain. C’est l’association de ces deux caractéristiques, « intériorité » et « dispositions naturelles », qui fondent l’animisme.

Parmi les ressources enrichissant cette approche, je citerais aussi l’écopsychologie présentée ici brièvement avec les mots de Théodore Roszak :

 « Comme toutes les formes de psychologie, l’écopsychologie s’intéresse aux origines de la nature humaine et des comportements humains. A la différence des autres écoles traditionnelles de psychologie, qui se limitent aux mécanismes intrapsychiques ou à une sphère sociale étroite n’allant pas au-delà de la famille, l’écopsychologie est sous-tendue par la thèse selon laquelle, à ses niveaux les plus profonds, la psyché reste affectivement reliée à la Terre qui nous a mis au monde. L’écopsychologie suggère que nous pouvons comprendre nos transactions avec l’environnement naturel – la manière dont nous usons ou abusons de la planète – comme des projections de nos besoins et désirs inconscients, de la même façon que nous interprétons les rêves et les hallucinations pour comprendre ce qu’il en est de nos motivations profondes, de nos peurs et de nos haines. »

Et puis….Chamanisme, ethnobotanique, écologie profonde, écoféminisme… les pistes de lectures passionnantes ne manquent pas!

Une émission au sujet de l’écopsychologie par Leili anvar :

https://www.franceculture.fr/emissions/les-racines-du-ciel/l-ecopsychologie

A suivre!

 

 

Enregistrer

Impression de « Galaxy Pregnancy », Lithographie.

Voici un petit retour sur notre séance d’impression de la lithographie  « Galaxy Pregnancy », sur la presse litho de l’Atelier Blanc à Lannion!

Cette gravure est toujours disponible au montant de 60 euros. N’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressé.e.

Photographies: Patrice Panfili , 2017.

Litho-aliceheit02Litho-aliceheit03Litho-aliceheit06Litho-aliceheit08Litho-aliceheit07Litho-aliceheit00Litho-aliceheit10Litho-aliceheit01lithographie-alice-heit-nc2b01

« Pregnancy Galaxy », Lithographie. Alice Heit 2017.

IMG_1915-alice heit-exposition de gravures à l'atelier blanc, Journées européennes des métiers d'artLa pierre lithographique…

IMG_2145-alice heit-exposition de gravures à l'atelier blanc, Journées européennes des métiers d'artexposition de gravures à l'atelier blanc, Journées européennes des métiers d'art

 

Meilleurs voeux 2018 !

Chers ami.e.s, bloggueur.euse.s, abonné.e.s, je vous souhaite mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année! Qu’elle vous soit abondante en amitiés, partages, créativité, et riche en réjouissances sur le chemin de ce qui vous tient à coeur!

Alice Heit-eaux profondes-201763

J’aimerais en profiter pour vous donner quelques nouvelles des avancements de mes projets de fin et début d’année!  j’ai fini l’année en beauté avec ma résidence post production au Lightcone à Paris, pour terminer mon film « les eaux profondes ». Le montage est terminé ! ! !  le film dure 52 minutes ! ! !  Quelle joie de voir ce travail si proche de sa finalisation ! Il me manque seulement quelques derniers ajustements (entre autres le générique à tourner en super 8 )…

Je me suis mise en quête d’un.e professionnel.le pour faire le mixage son (que nous n’avons pas eu le temps de faire à Paris). Pour rémunérer cette personne je vous solliciterai sûrement prochainement pour un dernier appel à participation financière…

Quand le fichier du film sera complet, nous en ferons une version DCP pour projection en salle! Un sous titrage en Anglais serait également plus que bienvenu, et pourquoi pas en Espagnol…Ce serait  vraiment fantastique pour moi de réussir à faire sous titrer ce film! il pourrait ensuite voyager et être partagé au delà des frontières! 🙂 Là aussi je suis en quête d’une personne compétente… Si vous pensez à quelqu’un.e, je suis intéressée! (n’hésitez pas à me faire un email : filrouge arobase mailoo point org)

graines:alice heit

En parallèle à cela, je débute l’année en beauté avec une résidence au lycée de Suscinio, en collaboration avec les Moyens du Moyens Du Bord, qui débutera au mois de Février 2018. Je donnerai deux sessions d’ ateliers de gravure de 3 jours à 2 classes de BTS, et en parallèle je développerai au sein du lycée mes propres créations artistiques… Le tout autour du thème « Porosités » : porosités entre l’humain et son environnement naturel, passages entre l’animal, le végétal et l’humain, écologie profonde, écopsychologie, lien sensitif au vivant… Tout cela promet d’être riche en explorations nouvelles, trouvailles, expérimentations et plaisir de faire! Je me réjouis de ce nouvel espace de création et de partage qui s’annonce!

IMG_6793

Parmi mes objectifs de l’année, je prévois de remettre en fonctionnement mes métiers à tisser cette année dans mon atelier partagé, à Plouégat-Guérand, dans lequel tout mon matériel est enfin réuni, pour la première fois de ma vie 🙂 . Quelle chance! Je prévois de réaliser des tapisseries, des étoles… et expérimenter… De tisser! (j’entends déjà le son des machines, les clic clic des mécanismes et les pédales de bois en mouvement)

 

Au plaisir de continuer à partager avec vous autour de toute ces aventures, A très bientôt!

Alice

 

Résidence en « eaux profondes »…

Voilà bientôt l’année qui s’achève, bien riche de mon côté ! : Emménagement dans mon nouvel atelier de tissage et gravure à Plouégat-Guérand, changement de lieu de vie, installation…déménagement de mon labo de développement super 8, Exposition dans la nouvelle galerie « Faites le mur » à Morlaix, travail sur mon film, projet de résidence au lycée de Suscinio à Morlaix, résidence post-production à Paris…

Et d’ailleurs, voilà  longtemps que je n’avais plus posté d’article sur mon site, toute plongée que je suis dans ce projet qui m’occupe en ce moment, à savoir la fabrication d’un film autour du plaisir féminin, « les eaux profondes ». Ce film explore le plaisir féminin et ses eaux mystérieuses, au travers de témoignages et de regards de femmes.

Les premiers tournages de ce documentaire expérimental ont débuté il y a quelques années. Le film est entièrement tourné en pellicules super8 et développé à la main par mes soins. il s’agit d’un film entièrement indépendant, auto-financé, auto-produit, avec des figurantes/actrices bénévoles, tout est « fait maison »,  mais aussi tissé d’amitiés, d’entraide et de rencontres.

Il y a aussi beaucoup de séquences réalisées en stop-motion, image par image, en peinture sur corps, animation terre/pâte à modeler, ou animation d’objets…

Presque tous les tournages ont eu lieu en été, sur les magnifiques plages du Finistère…ou même sous l’eau avec ma caméra sous-marine super 8 ! la plupart des images sont donc tournées en lumière du jour, et en extérieur, ce sont les meilleures conditions pour des résultats superbes en terme de couleur et de qualité d’image avec les pellicules argentiques.

Toutes les musiques aussi, sont faites par des amies ainsi que par moi même.

Une magnifique aventure, faite de magnifiques rencontres et partages intenses!

Tout cela n’est pas sans contraintes et a représenté pour moi un énorme travail : organisation, fabrication, développement, enregistrements, musique, montage etc! tout est fait maison!

Mon projet a été sélectionné cet année pour une résidence post-production au Light Cone à Paris, quelle joie! Cette résidence représente pour moi l’aide technique dans l’esprit artistique dont j’avais besoin pour poursuivre mon projet et m’aider à résoudre les difficultés techniques que je rencontre… Je m’y rends dans quelques jours pour une deuxième session, où nous allons commencer à travailler le mixage et l’étalonnage sur mon montage en cours…

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore vue, ICI se trouve la présentation de mon projet sur le site du Lightcone.

Le travail de montage m’a révélé la nécessité de reprendre quelques tournages en Janvier pour parfaire le projet. J’aurai sans doute encore besoin d’un peu de temps pour peaufiner le montage, mais aussi pour faire encore quelques enregistrements musicaux et vocaux…. Je ferai le point en fin de résidence!

En attendant d’en voir plus, voici quelques images extraites du film qui, je l’espère, vous mettront l’eau à la bouche!

 

 

 

 

 

Alice Heit au lycée agricole de Suscinio

LES MOYENS DU BORD

alice-tisse-sa-toile-artistique-en-pays-de-morlaix

Alice Heit est une artiste identifiée sur le territoire pour sa démarche pluridisciplinaire. Issue d’une formation Arts appliqué et une spécialisation dans la création textile à l’Atelier National d’Art Textile, elle s’est formée à différentes techniques de tissage. Au fil de ses rencontres et de ses expériences, elle s’est initié au cinéma argentique, à différentes techniques de gravure (lithographie, aquatinte, héliogravure,eau-forte,…) C’est ainsi qu’aujourd’hui, sa pratique artistique navigue entre tissage, gravure et vidéo.

Elle partage aujourd’hui un atelier avec une graveuse, une céramiste dans une maison mise à disposition par la municipalité de Plouegat-Guérand pour favoriser une présence artistique sur la commune.

Dans sa démarche artistique, elle développe une exploration de la féminité, du végétal, de l’animal en donnant à chacun une même place centrale dans une sorte de nouvelle cosmogonie.

wp_20170320_041atelieraliceheitLa résidence au lycée

La résidence d’Alice Heit aura lieu à partir de février 2018.

Au Lycée agricole de…

View original post 84 mots de plus